UFC-QUE CHOISIR DE LA SARTHE

Energie, Energie renouvelable, Environnement / Energie, Services / Vie sociale, Traitement des litiges

EKWATEUR du bon et du moins bon…

Gain de cause acquis grâce à l’action de UFC-Que Choisir de la Sarthe.

Lancée en 2015, la startup JOUL est créée à Paris par Messieurs Julien TCHERNIA et Jonathan MARTELLI. Un an plus tard elle lance sa marque EKWATEUR qui fournit du gaz et de l’électricité renouvelable, débute son activité commerciale et ouvre les souscriptions aux particuliers.

L’entreprise passe de 1 000 compteurs en 2017 à 50 000 l’année suivante.

En 2019 elle remporte un appel d’offre de l’état pour approvisionner certains ministères et plus de cent établissements publics. En septembre de la même année elle remporte une partie de l’offres d’appel « Energie moins chère ensemble » organisée au niveau national par L’UFC-Que Choisir pour le gaz et l’électricité. Pendant cette période le nombre des souscriptions décolle.

Pendant 2 années elle respecte les contrats signés mais déjà les plaintes sont nombreuses. Une d’elles ressort régulièrement, le prélèvement le même mois d’une échéance et de la facture de régularisation mettant certaines familles dans le rouge.

En octobre 2021, dans un contexte d’augmentation globale des prix de l’énergie EKWATEUR est épinglé par l’UFC – Que Choisir pour de fortes augmentations des prix répercutée sur les clients. En novembre de la même année, elle est assignée en justice par l’association CLCV pour pratique commerciale trompeuse.

CARTON ROUGE pour EKWATEUR

Sur le site d’EKWATEUR, il est possible de lire « on traite chaque client comme un membre de la famille » et il est même question d’humour. Une de nos adhérentes en garde un autre souvenir.

Rencontrant un souci financier temporaire, elle demande et obtient une aide du Centre Communal d’Action Sociale (CCAS) de sa commune et alors commence le début de ses soucis avec EKWATEUR.

Suite à un quiproquo, l’argent est mis sur un compte d’attente, et le gaz est coupé. Sur intervention du CCAS, l’argent est retrouvé, le gaz remis mais sous réserve du paiement d’une importante caution. Avec l’aide de notre association cette Dame trouve un autre fournisseur et attend sa facture de résiliation qui arrive rapidement mais l’aide du CCAS n’y apparaît pas. Malgré à nouveau l’intervention du CCAS et de notre consultant qui adresse deux courriels, l’argent reste introuvable et le harcèlement continue. L’argent est finalement retrouvé, mais aucune n’excuse, aucune empathie pour leur cliente de la part d’EKWATEUR et un refus catégorique de refaire la facture. Il est regrettable qu’un fournisseur d’énergie qui a eu des liens particuliers avec notre association traite avec autant de désinvolture une de nos adhérentes.

Annie Tholoniat; Commission Mobilités / Transports, UFC-Que Choisir de la Sarthe

Partager c'est informer!