UFC-QUE CHOISIR DE LA SARTHE

Alimentation, Eau, Environnement / Energie, Maladie Médecine, Nutrition, Santé

Eau polluée par les CVM

Pollution de l’eau potable par des canalisations en PVC dans la Sarthe : à quand une eau potable pour tous ?

Il y a maintenant plus deux ans*, l’association « Comité Citoyen » nous a alerté sur la pollution de l’eau au robinet par les CVM (chlorure de vinyle monomère). Cette molécule est un cancérigène certain. Elle est libérée par des canalisations en PVC défectueuses sous forme de gaz incolore, inodore et donc indétectable par les consommateurs. C’est le cas dans plusieurs communes du sud Sarthe.

Pose d’une canalisation en PVC conforme

Le 18 octobre 2022, notre association accompagnée du comité citoyen et de Sarthe nature environnement a été reçue par M. le secrétaire général de la Préfecture avec les services de l’état concernés (la direction territoriale sarthoise de l’ARS et l’agence de l’eau Loire-Bretagne). Nous avons fait état de la situation et de l’insuffisance des mesures prises pour protéger la santé des usagers de l’eau.

Les services de l’état n’ont pas contesté les faits et ont convenu de la réalité des risques sanitaires. Ils nous ont fait part de leur difficulté à faire un état des lieux correct de la situation et de l’importance de cette pollution dans le département. Cette difficulté est due à la multiplicité des petits syndicats producteurs d’eau qui complique la récolte des données. Ils nous ont fait part des mesures déjà prises. Ils nous ont informés de leur volonté d’assurer un suivi.  C’est donc une excellente nouvelle ! Malgré tout nous regrettons de ne pas être assurés de notre présence dans cette structure de suivi.

Le secrétaire général de la Préfecture nous a rappelé que c’était aux syndicats producteurs d’eau potable de fournir aux consommateurs une eau conforme aux normes en vigueur.

En lanceurs d’alerte, nos associations ont indiqué que le Code de la Santé Publique prévoit que, face à cette pollution de l’eau potable, la responsabilité de la qualité de l’eau potable est partagée entre tous : Syndicats d’eau, ARS et Préfecture.

Nos associations ont réclamé que tous les abonnés sarthois concernés soient directement et correctement alertés. 

Les services ont confirmé que nos demandes d’information concernant cette pollution recevraient réponse.

Jean-Yves Hervez, commission environnement

Partager c'est informer!